Sophro-Défi

SEMAINE 9 : L’Hélice

Je suis heureuse d’écrire cette 9ème semaine qui sonne l’heure de la rentrée avec toutes nos petites et grandes actions qu’il nous faut mener avec courage et organisation ! Cette semaine, on va s’initier à la Respiration de l’Hélice, une super respiration pour envoyer valser les choses inutiles et aussi se redonner de l’énergie !

Concernant l’intention de vider le négatif, j’aime bien utiliser l’exemple d’un objet à ranger dans un placard déjà encombré sans avoir pris le temps avant de vider et de trier ce placard.

Imagine que cet objet représente l’action que tu souhaites réaliser et que le placard représente ton mental et ton corps.

La sophrologie apprend que pour activer quelque chose de positif ou pour développer une capacité en soi, il faut d’abord vider, évacuer tout ce dont on n’a pas besoin pour mieux gérer les émotions et nos actions au quotidien.

La respiration de l'hélice

Et la Respiration de l’Hélice est justement une (autre) technique issue de la sophrologie pour aider à la libération mentale et physique de ce sophro-défi !

Et ce qui est génial en sophro, c’est que même s’il est difficile parfois de savoir ce qui nous chagrine de façon précise et que l’exprimer avec des mots apparaît comme un bouillon flou, il est possible de contourner le mental en agissant d’abord sur le corps.

Les exercices de sophrologie sont d’une utilité redoutable pour déloger les tensions qu’elles soient mentales ou physiques puisqu’ils retentissent l’un sur l’autre.

Et c’est ce que nous allons voir ensemble grâce à ce 9ème outil cette semaine !

COMPRENDRE LE MOUVEMENT

Pour cette respiration on inspire par le nez et on expire fortement par la bouche.

En bloquant le souffle après l’inspiration, on va effectuer des mouvements de rotations avec 1 bras puis l’autre et enfin avec les 2 bras ne même temps dans le sens avec lequel on est à l’aise.

L’intention de base de la respiration de l’Hélice est de prendre conscience de sa respiration thoracique. En effet, son mouvement ouvre la cage thoracique, mobilise les côtes, les flancs et toute la région scapulaire.

La respiration de l'hélice

Une des intentions personnalisées est d’imaginer prendre de l’élan dans son bras pour aller envoyer très loin ce qui nous pèse, comme si le bras devenait l’hélice d’un moulin !

Autre intention personnalisée : celle de se charger en énergie en cas de petits coups de fatigue. Pour ça, imagine que ton bras est une hélice qui attrape l’énergie du vent, de l’air et qu’elle te parvient par la force de rotation dans tout le corps, des pieds à la tête.

Tout en bloquant la respiration après l’inspiration, on prend autant d’élan que l’on souhaite en faisant quelques rotations avec son bras puis on souffle fortement par la bouche en jetant, en lâchant, en envoyant loin le négatif. On relâche le bras le long du corps en ouvrant la main.

Allez hop, on envoie valser le négatif avec de petits ou de grands mouvements !

Le but n’est pas forcément de faire de grands mouvements d’épaules pour avoir des ressentis. Ainsi même avec de petits mouvements, il est possible de prendre conscience de toute cette région corporelle avec le mouvement de l’épaule et d’avoir tout autant cette sensation d’hélice pour jeter le négatif.

Cela étant dit, si tu es à l’aise et que tu ne souffres d’aucun problème articulaire de l’épaule ou du bras, libre à toi de mettre la force et l’intention que tu souhaites dans tes rotations 😉

LA POSTURE

  • Si tu fais des mouvements amples : il est essentiel de se tenir bien en appui debout, tout simplement parce que l’on a besoin d’une certaine envergure pour mobiliser correctement le bras.
  • Si tu fais de petits mouvements : la position assise sur un tabouret est possible. Garde la place pour relâcher tout le bras détendu en direction du sol sans être gêné.e par de quelconques supports comme des accoudoirs par exemple.

Nb : Dans tous les cas, attention à ne pas te cogner contre un mur ou contre le support sur lequel tu es assis en relâchant à l’expiration.

Dans la vidéo, je pratique l’exercice debout.

Comme d’habitude, installe-toi dans un endroit calme, confortable et assure-toi de ne pas être dérangé.e pendant au moins 5 minutes 😉

Ajuste ta position si c’est nécessaire et ce même pendant l’exercice pour te sentir à l’aise et générer des ressentis de manière optimale.

Souffler en 5 minutes par jour

SEMAINE 9

— L’HELICE—

La respiration de l'hélice

Trouve ta position.

Les pieds sont écartés de la largeur du bassin, on fléchit légèrement les genoux, on redresse le dos et on aligne la tête dans le prolongement de la colonne vertébrale.

On observe la respiration naturelle.

Prends conscience de tes appuis, de ta posture. Ajuste-là si nécessaire.

On prend une profonde inspiration et expiration naturelles.

On y va.

Inspire par le nez en gonflant le ventre et la poitrine. Bloque la respiration et viens faire de grands cercles avec le bras droit.

Souffle fortement par la bouche en relâchant le bras comme un spaghetti, en le laissant revenir le long du corps.

Reviens à ta respiration naturelle.

Accueille les sensations dans le bras droit.

Prends conscience du mouvement de ce bras.

Recommence une 2ème fois avec l’autre bras

Inspire par le nez en gonflant le ventre et la poitrine. Bloque la respiration et dessine de grands cercles comme une hélice.

Souffle fort par la bouche en laissant le bras se délier et revenir en position stable le long du corps.

Accueille maintenant les sensations de relâchement dans le bras gauche.

Prends conscience de l’amplitude de ton mouvement, de l’élan que tu y as donné.

Recommence une 3ème fois avec les 2 bras.

Inspire par le nez, bloque la respiration et dessine de grands cercles avec les 2 bras en y mettant la force que tu souhaites.

Souffle fortement par la bouche en relâchant les 2 bras le long du corps.

Reviens en respiration naturelle.

Accueille les sensations d’ouverture de la cage thoracique, des épaules, une sensation de lourdeur ou de légèreté dans les bras, les mains. Peut-être une sensation de chaleur, de fourmillements. Observe toutes les sensations.

Prends conscience de ta capacité à libérer le négatif grâce à la respiration des Hélices.

On fait une profonde inspiration et expiration naturelles.

Reviens à ta posture, bouge légèrement les pieds, les mains et enfin ouvre les yeux quand tu es prêt.e.

Comment je pratique la Respiration de l’Hélice ?

Je la pratique très souvent avec l’intention de jeter quelque chose, d’évacuer une fatigue, un moment stressant. Sans chercher à nommer précisément le négatif, l’important est de ressentir dans son corps ce qui pèse et de s’en défaire grâce à cet exercice.

L’outil de l’Hélice est assez puissant par la force que je décide de mettre dans les rotations. J’ai remarqué que plus j’ai à évacuer, plus le blocage de la respiration est utile pour mieux souffler à l’expiration et relâcher un maximum de tensions.

Si j’ai besoin d’énergie, je fais des rotations plus lentes mais aussi plus amples pour bien prendre conscience du corps dans sa globalité. Dans ce cas, je modifie également la respiration que je ne bloque pas. J’inspire quand je monte le bras et j’expire quand il redescend. Le bénéfice est double : apaisement et énergie.

Voilà pour cette 9ème semaine ! J’espère que cet Outil t’aidera à avancer sereinement et avec simplicité.

Partage ton commentaire pour me dire ce que tu en penses et de quelle manière tu l’utilises !

Bon vent et belle semaine !!

Byyye !

Photos du site Flirck dans l’ordre : Alexandre, mau-photo – photo personnelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :