Sophro-Défi

SEMAINE 7 : La respiration de la Pince

On continue le sophro-défi cette 7ème semaine en pinçant son nez !!! Il s’agit là d’un acte que l’on fait soit quand on n’a pas envie de sentir le goût d’un aliment (moi par exemple, c’est quand je prends un médicament en sachet…beurk…une vraie gamine et je le serai encore quand j’aurai 80 ans !) Donc oui on se bouche le nez en général face à un stimulus désagréable. Alors pour cette 7ème semaine, on va changer l’ordre des choses en découvrant que pincer son nez en pratiquant la respiration de la Pince peut apporter beaucoup de recentrage sur soi, de calme et de libération du négatif !

Je te partage un Outil pour te permettre de te libérer du stress, d’une émotion difficile, d’une contrariété, d’une tension mentale. Bref, un petit instant pour faire de tes soucis des cocottes en papier !

la respiration de la Pince

Pour ça, on va utiliser la rétention de la respiration, une légère pression dans les oreilles et une forte expiration par le nez.

Nb : Attention à préparer des mouchoirs au besoin car comme on souffle assez fort par le nez, il se peut que notre dignité en prenne un coup :))

COMPRENDRE LE MOUVEMENT

Tout le monde sait pincer son nez ! Le mouvement est donc à la portée de tout le monde.

Le tout est de le faire en exerçant une légère pression dans le nez tout en se penchant en avant, ce qui va provoquer dans le même temps une légère pression dans les trompes d’Eustache, ce petit conduit qui est relié au tympan.

la respiration de la Pince

Attention :

  • Le but n’est pas de se boucher les oreilles en exerçant une pression trop forte ! A toi de jauger la pression qui te convient.
  • Si tu as des problèmes d’oreilles ou de tympans, pince-toi juste le nez sans exercer de pression dans les oreilles.

LA POSTURE

Pour pratiquer la respiration de la Pince, les positions debout et assis sont possibles.

La position allongée sera peut-être un peu moins efficace. Mais c’est mon avis.

Comme chacun est différent, le principal est de ressentir les choses dans le confort. Donc à chacun la posture qui lui convient !

Je pratiquerai cette respiration assise en tailleur, les fesses posées sur un support.

Comme d’habitude, installe-toi dans un endroit calme, confortable et assure-toi de ne pas être dérangé.e pendant au moins 5 minutes.

N’hésite pas à ajuster ta position si c’est nécessaire pendant la séance.

Souffler en 5 minutes par jour

SEMAINE 7

— LA RESPIRATION DE LA PINCE —

😉 Si tu veux démarrer juste à la séance et passer l’intro, avance à 1.46

la respiration de la pince

Prends le temps de trouver ta position. N’hésite pas à l’ajuster pendant la séance.

Relâche les mains sur les genoux ou place les bras le long du corps.

Ferme les yeux.

On visualise les points d’appuis : les fesses, les pieds, les cuisses.

On redresse le dos, on aligne la tête dans le prolongement de la colonne vertébrale. On abaisse les épaules.

A mon signal, tu inspireras par la bouche, le souffle bloqué, tu boucheras tes narines avec les doigts et tu exerceras une légère pression dans le nez pour ressentir une petite compression dans les oreilles en te penchant en avant. Puis tu expireras fortement par le nez en relâchant le pincement et en revenant en position droite.

Commence par faire une profonde inspiration et une profonde expiration naturelles.

On y va.

Inspire par la bouche. En respiration bloquée, pince le nez avec les doigts tout en te penchant en avant en provoquant une légère contraction dans les oreilles. Relâche le pincement en soufflant l’air fortement par le nez.

Reprends une respiration naturelle.

Accueille les sensations de pression dans les oreilles.

Prends conscience de la sensation du souffle bloqué, de la rétention d’air, comme une soupape.

Recommence une 2ème fois

Inspire par la bouche. En respiration bloquée, pince les narines en te penchant en avant en exerçant une légère compression dans les oreilles. Expire fortement par nez en relâchant la pression.

Reviens à une respiration naturelle.

Accueille les sensation dans le haut du corps, dans la poitrine, dans le thorax. Accueille la sensation de l’air dans les narines.

Prends conscience d’un relâchement dans le haut du corps.

Recommence une 3ème fois à ton propre rythme.

Reviens à une respiration naturelle.

Accueille l’ensemble des sensations dans le corps, depuis le nez, dans la bouche, dans le haut de la tête, dans le thorax, dans la poitrine, dans le ventre.

Prends conscience de ta capacité à chasser tes tensions mentales, corporelles grâce à la respiration de la Pince.

Accueille le relâchement dans tout le corps procurée par cette respiration.

Prends une profonde inspiration et expiration naturelles pour te dynamiser. Souffle fort par la bouche.

Reprends contact avec tes points d’appui de ton corps et lorsque tu es prêt.e tu peux ouvrir les yeux.

Comment je pratique la Respiration de la Pince ?

J’aime bien la pratiquer pour m’isoler et me recentrer. La sensation de la pression exercée avec le nez provoque chez moi une sensation de me trouver dans ma “bulle” pour m’isoler et prendre un certain recul.

C’est un petit outil bien simplissime où l’on peut se donner l’intention d’évacuer rapidement quelque chose qui nous chagrine.

Pour ça, on se concentre dessus en respiration bloquée, on se focalise sur la pression physique exercée par le souffle qui peut représenter notre pression mentale et on vient l’évacuer, la chasser, en expirant fortement par le nez.

Tout de suite, on ressent physiquement la différence entre la pression exercée et le relâchement. C’est parfaitement adaptée pour les tensions mentales ! Si on libère le corps, on obtient une libération du mental et inversement.

Quels sont tes ressentis avec cette respiration ? Sache que c’est parce que l’on est tous différents qu’il y a toutes sortes de ressentis !

Je serai heureuse que tu me les partages et d’échanger avec toi !

Si tu as aimé cette vidéo, je t’invite à me laisser un petit commentaire et à la partager avec tes amis, ta famille !

Belle semaine et relâche la pression en un tour de pince !

Bye bye !

Photos par ordre d’apparition : Vicente Villamon (Flickr), GabuYuki (Flickr), photo personnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :