Questions fréquentes

La sophrologie travaille sur la conscience et non pas sur l’inconscient. Elle ne propose ni diagnostic, ni d’interprétation, ni analyse psychologique. La sophrologie travaille sur le « comment » plutôt que sur le « pourquoi » davantage réservé à la psychologie. En plus d’être une technique verbale, la sophrologie associe l’activation du corps par des mouvements doux et de la visualisation positive. Elle facilite à exprimer ses difficultés en douceur tout en focalisant l’attention sur le positif. Elle transmet des outils personnalisés et concrets à reproduire facilement chez soi, pour mettre en pratique ce « comment » au quotidien, face aux évènements rencontrés pour améliorer l’adaptabilité.

Même s’il est vrai que la sophrologie s’est inspirée des techniques d’hypnose, elle en est cependant différente. L’hypnothérapeute va plutôt induire et suggérer quant le sophrologue va guider, orienter, éclairer des ressources mises dans l’ombre ou oubliées. L’hypnose va s’intéresser davantage au problème à traiter alors que la sophrologie travaille en collaboration totale avec l’individu par l’activation du corps et par l’expression. La personne est consciente, elle participe et est active dans ce qu’elle vit, au travers de l’écoute de son corps et de ses ressentis physiques, mentaux et émotionnels.

La sophrologie apprend à rééduquer l’esprit positivement grâce à un entraînement du corps et du mental pour pouvoir en tirer tous les bénéfices durablement. Elle demande donc de l’apprentissage et en cela elle se définit davantage comme une philosophie de vie, une pédagogie puisqu’elle permet de s’approprier les outils fonction de ses besoins en toute autonomie.

De nombreux organismes de santé complémentaires (mutuelles) annoncent qu’elles prennent en charge tout ou partie des dépenses de « médecines douces ou alternatives ». Les séances de sophrologie peuvent en faire l’objet. Cependant, ces remboursements sont sous condition et il est important de bien vous renseigner en amont. Listes de mutuelles ici (liste non exhaustive)

La sophrologie fait partie des méthodes douces et n’influence pas les choix thérapeutiques conventionnels mais elle peut les compléter efficacement. Elle n’interfère pas dans les traitements en cours. De même, elle ne concurrence pas les professionnels de santé et ne pose aucun diagnostic.

Capture d’écran 2022-08-31 à 14.05.58

Je suis un professionnel formé et certifié. J’exerce mon métier dans le respect du code déontologique de la profession – CODE DE DEONTOLOGIE