Changer de vie

Bilan 2ème Mois – JUILLET – Devenir Sophrologue

Ha bon ?! On aime donc c’est facile ???!!

La traversée continue… !

Et…ce n’est pas parce qu’on porte son projet personnel que tout est facile !

Oui on est motivé ! Mais il y a aussi des hauts et des bas que l’on est seul à surmonter !

J’ai entendu plusieurs fois : “Ha mais toi, c’est cool, tu fais ce que tu aimes au moins, c’est facile”

… Heuuu oui… c’est pas mal en effet, mais il ne faut pas oublier que c’est un terrain très incertain !

Et l’incertitude est le vecteur de l’inquiétude et des pensées négatives qui jouent du tam-tam dans le mental certains jours et qui empêchent d’être serein. Qu’on soit sophrologue ou pas ! 😉

Alors comment contre balancer l’incertitude ?

Il n’y a pas de remède miracle si ce n’est de l’accepter au moment où elle vient te siffloter dans les oreilles…

Mon truc à moi, c’est de me dire que l’incertitude est le petit piment de la vie, une façon positive de regarder ses propres choix et d’avancer malgré tout ce qu’on ne contrôle pas !

Si on savait tout d’avance, la vie aurait-elle autant de charme ?

Sans surprise, sans doute, sans rêve ?

A méditer, n’est-ce-pas ?

Et au-delà de ça, quand on ne se sent plus aligné dans son travail, c’est qu’il est temps d’en changer et donc de faire le point sur soi et sur ses aspirations.

Ensuite, c’est le moment de visualiser les différentes possibilités pour concrétiser son projet, étape par étape et de dégommer une par une les premières incertitudes.

Un pied devant l’autre.

devenir sophrologue 2ème mois

De cette manière, je me sens prête à relever chaque défi sur ma route car je vise l’objectif sans pour autant baliser chaque évènement sorti tout droit de mon imagination 😉

Croire et avancer dans son projet demande un bonne dose de confiance qu’il faut certains jours aller rechercher tout au fond de soi. Ces jours là seront encore nombreux…

MAIS ce n’est pas pour ça qu’il faut laisser tomber même si parfois les difficultés te mettent à rude épreuve et que la fatigue devient ta pote pendant de looongues journées !

La persévérance et le travail paient toujours un jour ou l’autre !

Merci à Mr Brossard, mon professeur de mathématiques en 3ème : il avait raison ! J’ai eu 13 au bac avec pourtant une moyenne lamentable toute l’année… Mais je m’accrochais et je travaillais !!

Avancer sans voir où l’on va vraiment ?

Cette question c’est encore Mère Incertitude qui nous la fiche dans le fin fond des oreilles et de la cervelle.

Vouloir devenir indépendant c’est accepter de toute évidence une incertitude en CDI, sans savoir d’avance le nombre de clients, le chiffre d’affaire et donc sans connaître exactement sa propre rémunération, ni savoir si l’on pourra en vivre décemment…

Mais c’est par là qu’il faut en passer pour accéder à la liberté et à l’indépendance !

Etre indépendant c’est un peu avoir l’âme d’un aventurier avec de bonnes cordes dans son sac à dos.

Ce qui découle des cours de sophrologie et de toute la méthode globale que j’apprends : c’est de tendre vers un état d’esprit positif au présent et au futur pour se réaliser et gagner en confiance sur son nouveau parcours.

Il est inutile de se faire des nœuds au cerveau maintenant pour savoir si l’on va réussir plus tard.

Oui on voudrait savoir pour ETRE SUR. C’est humain…mais :

Rien ni personne ne peut prévoir ce qui va se passer et encore moins te dire que ton projet est risqué et que tu vas échouer !

En revanche, ce que l’on peut faire, c’est réfléchir à son projet, le mûrir, lui donner une piste tout en sachant qu’elle pourra être modifiable dans le temps fonction des aléas.

Et c’est exactement mon travail de fond actuellement : je me forme, je grandis avec l’apprentissage d’un nouveau métier dans lequel je suis en totale adéquation.

Ce ressenti là rend heureux par l’équilibre physique et mental qu’il m’apporte. Une déjà bien jolie réussite non ?

Prendre du recul et se demander comment on se sent maintenant, c’est se souvenir des moments où on se sentait moins bien, dans les moments de vie compliqués qu’on a traversés comme on le pouvait à l’époque et où on ne retrouvait plus.

Ces allers et retours en arrière sont nécessaires pour se repositionner au présent et être conscient de la chance de pouvoir vivre un autre quotidien aujourd’hui, que l’on a choisi et qui malgré l’incertitude, nous apporte des sensations positives pour un nouvel horizon !

devenir sophrologue 3ème mois

Une Ecole avec un climat qui élance

Les cours de sophro se sont terminés fin juillet et reprendront bien sûr début septembre.

Ce mois-ci fut encore un mois avec des notions essentielles, décortiquées à la loupe et surtout jouées en jeux de rôles pour s’exercer et nous permettre de proposer un accompagnement de qualité en situation réelle. On se sent capable avec tous les outils nécessaires.

J’apprends à construire mes questionnaires, à créer mes protocoles, à déterminer un objectif avec la personne.

Bref, c’est du concret avec des notions qui sont au cœur du métier de sophrologue.

Le groupe de stagiaires se soude, on se découvre davantage. Et ce que j’ai remarqué c’est l’élan d’énergie et de confiance que l’on développe dans nos projets respectifs et particulièrement pour les plus timides, qui prennent confiance pour leur futur métier.

C’est un climat de bienveillance qui règne dans cette promo et c’est vraiment porteur !

Fanny la professeure nous apporte et nous transmet beaucoup toujours avec ce côté pétillant et drôle !

Autour d’un pique-nique la dernière journée, elle a partagé son expérience, ses débuts, son parcours professionnel et pourquoi elle en est arrivée à ce métier.

Le manque de temps, un métier peu intéressant et redondant, une vie de famille en pointillés avec peu de vacances communes avec son mari, tout ça l’a amené un jour à revoir son alignement pour changer de métier et de vie. Et bien sûr et surtout, l’envie d’aider l’autre, d’écouter et de guider.

Et je me retrouve parfaitement dans cette description ! Ce ressenti est connu de beaucoup de voyageurs en quête d’un mieux-être professionnel et personnel.

S’autoriser à changer de vie pour s’accomplir professionnellement et personnellement vers ce qui résonne pour soi est un cadeau à se faire !

La Vie est faite pour ça : pour s’écouter, essayer, trébucher, se relever, et recommencer, jusqu’à réussir même si cela nécessite quelques ajustements au fur-et-à-mesure du parcours.

C’est donc avec des yeux pétillants et heureux que l’on s’est souhaité de belles vacances pour ce mois d’août ! Pour se reposer bien-sûr mais aussi pour réviser !

Du concret sur la construction du cabinet !

Devine ce qui a poussé en ce chaud mois de juillet ???

La dalle de mon futur cabinet !!!

La construction continue pendant le mois d’août.

Mon Chéri et son meilleur ami forment une équipe de choc !!!

Quelques sueurs tout de même puisque mon Chéri a laissé un petit morceau de lui dans cette dalle en passant la jambe à travers le polystyrène et la ferraille… lui valant 3 points de suture sur le tibia !

Une petite photo pour la route ! (ben oui de la dalle… pas de la blessure de guerre hein…)

devenir sophrologue 2ème mois

Pour la suite de mon challenge pour changer de vie, ce sera maintenant en septembre !

Néanmoins, tu peux me suivre avec mon sophro-défi où je te guide en vidéo chaque semaine, pour souffler en 5 minutes par jour, qui se poursuit tout le mois d’août !

Tes commentaires sont les bienvenus et me feront bien plaisir !

Belle vacances et bel été !

Bye bye !

Photos du site Flickr par ordre d’apparition : Léo Priéto, Stéfanos Papachristou, Attraction Voyage Pérou, photo personnelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :